Quand les soins gynécologiques et obstétriques virent au cauchemar

Au travers de sa réflexion féministe, Mélanie Déchalotte dénonce les violences prodiguées lors de soins gynécologiques et obstétriques. Un engagement humaniste qui permet aux femmes de se réaproprier leur corps et leur sexualité, de la puberté à la ménopause, en passant par la contraception et l’accouchement.Mars 2014. Agnès Ledig est une sage-femme, mais pas n’importe laquelle. Sur son blog Du papillon à la plume, elle dénonce une pratique obstétricale faite aux femmes après leur accouchement : le point du mari. Cet acte médical, enseigné dans certaines écoles de sage-femme françaises jusque dans les années 2000,…

0 commentaire
Fermer le menu